La Table ronde sur l’huile de palme durable (RSPO) vient d’approuver l’interprétation nationale des principes et critères de la norme RSPO pour la production d’huile de palme socialement et respectueuse de l’environnement pour le Gabon.

L’interprétation nationale des principes et critères de la norme RSPO vient d’être approuvée.

Le processus d’adaptation de l’interprétation nationale de la RSPO au Gabon débuté en 2012,

(Le Nouveau Gabon) - Selon les organisateurs, la célébration de la journée de Conservation des tortues marines représente un évènement majeur en termes de communication. Notamment, sur le travail réalisé jusque-là, par les organismes impliqués dans la conservation cette espèce.

Elle contribue aussi et surtout, à développer une prise de conscience de l’importance de la survie des tortues marines.

Au Gabon, comme à l’accoutumée, plusieurs activités vont encore être organisées au Mess de l’Armée de Terre à Libreville. L’objectif de cet évènement est de sensibiliser les participants sur la question de la conservation de l’environnement et plus précisément sur le milieu marin et ces composants et dont la survie dépend de nos rapports vis avis de celui-ci.

 

Une forêt équatoriale du Gabon, le 14 janvier 2017-AFP/Archives/ISSOUF SANOGO

Onze personnes, dont sept Chinois, ont été arrêtées au Gabon pour exploitation illégale de bois et transport d'ivoire, a-t-on appris de sources policières.

Huit forestiers - sept Chinois et un Gabonais - ainsi que trois personnes de diverses nationalités africaines soupçonnées de trafic d'ivoire, ont été interpellés par une mission de Contrôle d'aménagement forestier (CAF), selon les conclusions de l'enquête de la police forestière transmises mercredi à l'AFP. Du matériel a également été saisi.

Le CAF déplore dans un communiqué "des milliers de mètres cube de bois détournés" et "des milliards de francs CFA perdus", à l'issue d'une mission de deux semaines menée dans la province de l'Ogooué-Ivindo (est du pays).

(Le Nouveau Gabon) - Située à 5 heures de route de Libreville, à 55 km de Mitzic sur la nationale N° 2, la première cité écologique du Gabon, baptisée ''Edock city'', sera officiellement inaugurée ce 20 mai 2017.

Construite à l’initiative de l’ancien ministre délégué auprès du ministre en charge de la Protection de l’environnement, des Ressources naturelles, de la Forêt et de la Mer, Andrew Crépin Gwodock, ce projet pilote s’inscrit dans la politique sociale et de l’habitat du gouvernement gabonais.

Sa singularité réside sur le fait qu’elle permettra, non seulement l’amélioration des conditions de vie et de logement des populations rurales, mais elle valorisera également les essences gabonaises. Sa construction a également offert de nouveaux débouchés, à la société Rain Forest management (RFM), située dans cette localité. Pour rappel, le projet ''Edock city'' porte sur une dizaine de maisons avec toutes les commodités.

La première cité rurale écologique entièrement bâtie avec du bois gabonais, le projet «Edock City» sera inauguré le 20 mai prochain à Viafé, dans le département de l’Okano, au nord du Gabon.

Il s’agit d’une dizaine de maisons, de villas et autres habitations durables entièrement construites en bois avec toutes les commodités (modernisation de l’habitat rural), selon le promoteur de ce projet, Andrew Crépin Gwodock, cité par des médias.

Ce projet pilote a pour objectif de contribuer au développement d’un nouveau secteur d’emplois pour les entreprises du secteur foret-bois, la gestion durable de la forêt gabonaise, la préservation de la biodiversité et la promotion du tourisme, a-t-il expliqué.

Bien que salutaire pour le monde rural, et plus précisément pour les habitants de la localité de Viafé,

Après sa disparition dans la région de la Mondah, pour cause de braconnage, les environnementalistes attirent l'attention de la communauté nationale sur la menace de disparition du lamantin, du Bas-Ogooué.

AU Gabon, le lamantin est une espèce souvent observée dans le Bas-Ogooué, les lagunes Banio, Nkomi, Iguela et Ndougou. Elle a disparu de la Mondah et la Tsini, à cause du braconnage.

La femelle commence à se reproduire vers l'âge de 7 ans. Au terme d'une gestation d'environ 13 mois, elle donne naissance à un petit d'environ 30 kg.

Selon la législation nationale, l'espèce est intégralement protégée. Sa capture et sa chasse sont prohibées. La personne qui a des trophées est passible d'une amende de deux à dix millions de nos francs et d'un emprisonnement de cinq mois à un an de prison.

 La GIZ, à travers sa présence en Tunisie, a entamé en 2016 un programme de coopération triangulaire «Développent du tourisme durable» entre l’Allemagne, le Costa Rica et la Tunisie. Ce programme s’inscrit dans le cadre du projet «Fonds pour la promotion de l’emploi des jeunes en Tunisie» et le projet «Fonds régional en Amérique Latine et dans les Caraïbes». Le programme se poursuit par un voyage d’étude de professionnels, d’associations de la société civile et de des cadres de l’administration tunisienne, du 17 au 26 janvier 2017, afin de participer à un échange d’expériences dans le secteur du tourisme durable. 

Par Amel DJAIT

«Freiburg est une très jolie ville verte. Mon métier est de faire venir de plus en plus de touristes dans cette deuxième ville la plus visitée de l’Etat de Baden Wittenberg», nous dit Franziska Pankow, directrice du département tourisme et du Convention Bureau de la ville lorsqu’elle nous reçoit dans ses bureaux.

Faire un don

Nous aimerions discuter de votre projet! Un consultant en projet sera en contact avec vous dans les 24 heures pour discuter de votre projet en détail et vous fournir un devis gratuit.