Libreville, 5 octobre 2017 (GabonInitiatives) – Les questions relatives à la protection de la Nature, aux changements climatiques et aux enjeux environnementaux sont, on le sait, des sujets importants dans l’action politique du Président de la République, Ali Bongo Ondimba.

A l’échelle du continent, le Gabon est désormais reconnu comme un promoteur indispensable dans la prise de décision commune en faveur du développement durable et de la cause environnementale ; des engagements honorés lors des travaux de la 16ème Conférence Africaine sur l’Environnement (CMAE) à Nairobi en juin dernier. Sur le plan local, l’Etat gabonais multiplie les démarches de réglementation pour le respect de la biodiversité, pour l’économie forestière et ne transige pas sur ses multiples responsabilités d’ordre écologique.

Les éléphants du continent africain courent le risque d’être abattus alors qu’ils sont chassés pour leur ivoire. La victimisation et la cruauté ne n’arrêtent pourtant pas là, les petits qui survivent sont laissés derrière à se débrouiller seuls et n’atteignent souvent pas l’âge adulte. Cette organisation de sauvetage fait littéralement tout son possible pour que ces orphelins se sentent à la maison.

La lutte contre le trafic des produits de faune au Bénin ne cesse de donner des résultats préoccupants. De juillet à septembre 2017, l’engagement des acteurs de lutte contre la criminalité faunique a permis de mettre la main, à Gogounou et Natitingou, sur deux groupes de trafiquants d’ivoire.

 La collaboration entre les forces de sécurité publique, le programme Appui à l’application des lois sur la faune et la flore au Bénin (Aalf-Bénin), et les autres acteurs de lutte contre la criminalité faunique donne de l’espoir. L’avant-dernier trimestre de 2017 a permis d’arrêter 18 pointes d’éléphants abattus dans le Septentrion.

Hier matin, surprise au bâtiment des gorilles de la Vallée des Singes : Hakuna, l’une des femelles du groupe âgée de 21 ans, a mis au monde son bébé !

Hakuna a quitté le zoo de Budapest en Hongrie et rejoint le groupe de la Vallée des Singes à Romagne dans la Vienne, il y a 2 ans à peine. Il s’agit de son premier bébé et le 12ème né à la Vallée des Singes depuis 1998. La reproduction chez les gorilles est très lente, une femelle pouvant donner naissance à un petit seulement tous les 4 à 5 ans. La gestation dure 8 mois ½ et l’allaitement environ 3 ans.

 

Le Cameroun pointe au 39ème rang au classement des 54 pays africains selon la qualité de l’air, publié par la revue Science et Avenir, qui s’est basée sur une récente étude de la revue scientifique The Lancet. Le pays s’en tire avec une note de 16,33 sur 100. 

 

Le pays doté de l’air le plus respirable dans la zone Cemac est le Gabon (9ème à l’échelle continentale, avec une note de 53), suivi de la Guinée équatoriale (21ème avec une note de 34,33) et du Congo (22ème avec une note de 32,33). 

De beaux textes écrits par le zoologiste Nicola Davies, agrémentés de sublimes dessins d'Emily Sutton, cet album documentaire intitulé «Tous, la biodiversité sur terre», est une œuvre destinée à sensibiliser les petits et même les grands à l’importance de la biodiversité.

 Nicola Davies y parle doucement aux enfants :

 « où que ton oeil se pose, il y a de la vie. Dans les déserts… les îles lointaines… sous les plumes des oiseaux et sur le dos des scarabées… même là où tu penses que rien ne peut vivre comme dans la lave bouillonnante des volcans »

Faire un don

Ce site à but non lucratif qui fait de la ré information gratuite vous a plu ? …faire un don etc…