Dans un rapport, l'ONG Mighty a déclaré que le géant agroalimentaire de Singapour détruit les forêts primaires dans le déboisement pour ses plantations de palmier à huile. Olam "a liquidé des forêts anciennes et de haute qualité", selon Mighty, qui a ajouté que "les enquêteurs sur le terrain" ont vu et tourné des bulldozers abattant des arbres à grande échelle.
Dans le cadre de ses activités d'août, Imagine-Gabon Think-Tank a discuté mercredi d'un problème environnemental sur la table intitulée «Création de 20 zones marines protégées: défis pour le Gabon». Avec un invité, une personnalité de choix. Lee White, secrétaire exécutif de l'Agence des parcs nationaux (ANPN), a contribué à l'importance de ces espaces et de ce qu'ils apportent au Gabon. Sur la base des photographies, il a souhaité attirer l'attention du public sur les dommages causés par certaines activités humaines à ces espaces et leur impact sur la vie gabonaise.
Témoin d’un crime commis par Glenna Duram, une américaine de 49 ans, Bud, son perroquet gris du Gabon, a permis à la police d ‘élucidé un crime passionnel.Trahie par son animal de compagnie, Glenna Duram a été reconnue coupable mercredi 19 juillet du meurtre de son mari en 2015.
Les sénateurs viennent adopter trois importants projets de loi, au cours de la séance plénière du 29 juin 2017, présidée par le Premier vice-président du Sénat, Léonard Andjembe (photo). Il s’agit, du projet de loi portant dissolution de l’Agence nationale des parcs, de celui fixant le régime des prestations familiales et sociales applicables aux agents de l’Etats et ayants droits et, enfin, celui relatif à la modification de certaines dispositions de l’ordonnance instituant et organisant le fonctionnement d’une cession légale sur les primes ou cotisation des sociétés d’assurance exerçant en République gabonaise.
L'image d'un hippopotame surfeur du Gabon provenant du livre "The Last Place on Earth" et classée parmi les "100 images les plus puissantes de tous les temps" par Time magazine fera partie des clichés exposés. Les visiteurs admireront également un séquoia côtier et un séquoia géant reproduits sur des bannières de 18 mètres. La parution de la première biographie de l'artiste, "A Wild Life: A Visual Biography of Photographer Michael Nichols" a été programmée pour coïncider avec l'événement. Maintes fois primé, Michael Nichols collabore avec le magazine National Geographic. Il a passé de longs mois à suivre certaines espèces, notamment de grands singes et félins, ainsi que des éléphants, s'aventurant pour cela dans le bassin du Congo, dans la savane ou dans l'ouest américain. Le photographe animalier américain Michael Nichols fera l'objet d'une exposition cet été au Musée des Beaux-Arts de Philadelphie, une initiative visant à rappeler "l'importance immuable de la vie sauvage". Au Musée des Beaux-arts de Philadelphie, le travail de Nichols sera au coeur de l'exposition "Wild: Michael Nichols" dédiée à ses réussites artistiques et à son oeuvre en faveur de la préservation de la nature. Juxtaposées aux photographies, certaines pièces issues de la collection du musée, tableaux et sculptures, souligneront la thématique des zones vierges de toute activité humaine comme source d'inspiration pour les artistes. L'exposition "Wild" s'articule autour de deux ouvrages du photographe: "Brutal Kinship" (1999), qui explore la relation entre les humains et les chimpanzés, et "The Last Place on Earth" (2005), qui relate le voyage d'un scientifique dans le bassin du Congo afin d'en étudier la biodiversité. L'image d'un hippopotame surfeur du Gabon provenant du livre "The Last Place on Earth" et classée parmi les "100 images les plus puissantes de tous les temps" par Time magazine fera partie des clichés exposés. Les visiteurs admireront également un séquoia côtier et un séquoia géant reproduits sur des bannières de 18 mètres. La parution de la première biographie de l'artiste, "A Wild Life: A Visual Biography of Photographer Michael Nichols" a été programmée pour coïncider avec l'événement. "Wild: Michael Nichols" se tiendra jusqu'au 17 septembre. Le 16 septembre, la célèbre primatologue Jane Goodall, qui a collaboré à la parution de "Brutal Kinship", sera présente pour animer une conférence.
l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) a bénéficiée d’un financement européen de 4,9 milliards de FCFA (7,5 millions d’euros) alloués à la gestion responsable des ressources naturelles et des aires protégées, Grace au lancement de la sixième phase du Programme des Ecosystèmes forestiers de l’Afrique centrale (Ecofac). A travers ce financement, en juin 2015, du Programme indicatif régional (PIR), programme d’intégration sous-régional signé entre les Etats d’Afrique centrale, la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et l’Union européenne, L’ANPN bénéficie dans le cadre du 11ème Fonds européen de développement (FED, 2014-2020).
Le Gabon fait partie d’un lot de pays d’Afrique parmi lesquels le Kenya, la Tanzanie, la RDC ou encore le Rwanda bénéficiant de l’expertise de l’armée britannique dans la lutte anti-braconnage. Alors que le braconnage d’éléphants est présenté comme une source de financement de l’insurrection de Boko Haram, l’armée britannique tente d’enrayer les actions du groupe islamistes dans ce sens.

Faire un don

Ce site à but non lucratif qui fait de la ré information gratuite vous a plu ? …faire un don etc…