Écrit par  2017-10-10

Les victimes du braconnage d’éléphants laissent les petits derrière, une organisation les élève « à la main » jusqu’à les relâcher

(0 Votes)

Les éléphants du continent africain courent le risque d’être abattus alors qu’ils sont chassés pour leur ivoire. La victimisation et la cruauté ne n’arrêtent pourtant pas là, les petits qui survivent sont laissés derrière à se débrouiller seuls et n’atteignent souvent pas l’âge adulte. Cette organisation de sauvetage fait littéralement tout son possible pour que ces orphelins se sentent à la maison.

 

Jusqu’à 100 éléphants sont tués pour leurs défenses chaque jour, selon World Elephant Day. Comme si ce n’était pas assez, les éléphants adultes qui perdent leurs vies laissent souvent derrière eux des petits ne pouvant se débrouiller seuls.

Les personnes représentant le David Sheldrick Wildlife au Kenya font tout ce qu’ils peuvent pour aider ces éléphanteaux. Ils les sauvent et travaillent ensuite à simuler un environnement naturel dans lequel ils seront à l’aise – comme ils le vivraient si leurs mères prenaient soin d’eux.

Ces « éleveurs » s’occupent des éléphants jusqu’au moment où ils sont prêts à s’occuper d’eux-mêmes et à retourner dans la nature.

Depuis le début, les personnes impliquées dans le « Orphan Project » ont réussi à élever plus de 150 petits éléphants. Les éleveurs des animaux imitent la relation entre la mère et son petit d’une manière aussi proche que possible de la réalité. Ils restent avec les éléphants 24 heures par jour.

Les éléphanteaux sont enveloppés dans des couvertures qui simulent le ventre de la mère durant l’allaitement. Beaucoup ne se nourrissent même pas sans leurs couvertures car elles leur apportent un sens de sécurité et de confort. Les éleveurs nourrissent l’éléphant avec du lait dans des bouteilles.

Les éleveurs des éléphants restent tout le temps proches de l’animal parce que, dans des circonstances normales, les bébés éléphants ne sont jamais à plus de quelques mètres de leurs mères.

Ils engagent avec les bébés éléphants un comportement joueur qui est typique des interactions normales de l’éléphant. Ces rencontres joueuses facilitent une réintégration éventuelle dans la nature avec un troupeau adulte.

En passant tant de temps ensemble, le lien entre un éleveur et un éléphant fait qu’ils peuvent devenir très proches. Beaucoup des éleveurs ont leurs propres enfants et voient des similitudes entre l’élevage des enfants et des petits éléphants.

Ils doivent même se réveiller au milieu de la nuit pour satisfaire les besoins d’un bébé éléphant. Un éleveur, Keeper Mishak, l’explique : « Les éléphants sont nos réveils… Toutes les trois heures, on sent une trompe nous atteindre et tirer nos couvertures !  » 

Le travail d’un éleveur d’éléphants semble être épuisant, mais satisfaisant en même temps. On peut imaginer combien cela peut être difficile pour les éleveurs de relâcher dans la nature les animaux qu’ils ont élevés et nourris avec tant de passion.

Crédit photo : Facebook | The David Sheldrick Wildlife Trust

socialshare

share on facebook share on linkedin share on pinterest share on youtube share on twitter share on tumblr share on soceity6

Faire un don

Ce site à but non lucratif qui fait de la ré information gratuite vous a plu ? …faire un don etc…