Écrit par  2013-06-07

Le rechauffement Climatique

(0 Votes)
Image title
Image title Image credits

Le changement climatique exige que nous agissions dans les délais les plus brefs pour confronter une menace envers deux groupes d’individus possédant une faible voix sur le plan politique : les pauvres du monde entier et les générations de demain”. L’avenir s’annonce orageux. (PNUD) Le réchauffement climatique, également appelé réchauffement planétaire, ou réchauffement global, est un phénomène d'augmentation de la température moyenne des océans et de l'atmosphère

, à l'échelle mondiale sur plusieurs années. Dans son acception commune, ce terme est appliqué à une tendance au réchauffement global observé depuis les dernières décennies du XXe siècle Les scientifiques et les chercheurs s’accordent en affirmant que ce réchauffement climatique est d’origine humaine
Les projections des modèles climatiques présentées par des chercheurs dans le domaine indiquent que la température de surface du globe est susceptible d'augmenter de 1,1 à 6,4 °C supplémentaires au cours du XXIe siècle. Les différences entre les projections proviennent de l'utilisation de modèles ayant des sensibilités différentes pour les concentrations de gaz à effet de serre et utilisant différentes estimations pour les émissions futures. La plupart des études portent sur la période allant jusqu'à l'an 2100. Au Gabon et dans la zone d'Afrique centrale, le bouleversement climatique est une réalité. On observe des saisons sèches plus long avec des températures élévées qui rechauffent l'air. Des averses plus abondantes qui provoquent des sorties des eaux de leurs différents pleuves, lacs et étangs. Les populations subissent davantage lesinondations et le boulversement des saisons à pour principale conséquence, le bouleversement du calendrier agricole. Aussi, contre tout respect des règlementations en vigeur, plusieurs compagnies et industries d'exploitations pétrolière brûlent encore leurs gaz naturels. Ansi, les torches brûlent non stop contribuant à la destruction de la couche d'Ozone et émetent une forte quantité de CO2. A quand la prise de conscience et le respect de la réglementation adoptée? Cependant, le réchauffement devrait se poursuivre au-delà de cette date même si les émissions s'arrêtent en raison de la grande capacité calorifique des océans et de la durée de vie du dioxyde de carbone dans l'atmosphère.
Ce phénomène implique de fortes conséquences humaines et environnementales à moyen et long terme.
Des incertitudes sur la hausse de température globale moyenne subsistent du fait de la précision des modélisations employées, et des comportements étatiques et individuels présents et futurs. Les enjeux économiques, politiques, sociaux, environnementaux, voire moraux, étant majeurs, ils suscitent des débats nombreux, à l'échelle internationale, ainsi que des controverses.
Le climat global de la Terre connaît des modifications plus ou moins cycliques de réchauffements alternant avec des refroidissements qui diffèrent par leur durée (de quelques milliers à plusieurs millions d'années) et par leur amplitude. Depuis 60 millions d'années, la Terre connaît un refroidissement général, avec l'apparition de la calotte glaciaire antarctique il y a 35 millions d'années et de la calotte glaciaire de l'hémisphère nord il y a 4 millions d'années.
Depuis 800 000 ans, le climat terrestre connait plusieurs cycles de glaciation et de réchauffement, d'environ 100 000 ans chacun. Chaque cycle commence par un réchauffement brutal suivi d’une période chaude de 10 000 à 20 000 ans environ
Les causes du recul du glacier du Kilimandjaro en Afrique sont débattues et sont un bon exemple de la complexité du réchauffement climatique et de la circonspection nécessaire dans l'analyse des données. Pour certains climatologues, ce recul est dû à une diminution des chutes de neige depuis le XIXe siècle39 40. Pour d'autres, le réchauffement climatique est en cause, du fait que les glaciers tropicaux sont en phase de régression partout sur la planète et que les glaces du Kilimandjaro ont résisté à une longue sécheresse il y a 4000 ans

Faune et flore
En mer, de nombreuses espèces de poissons remontent vers les pôles. Sur terre, on observe aussi une modification de l'aire de répartition de différentes espèces animales et végétales. Cette modification est complexe et hétérogène.
Dans certains cas, les espèces et écosystèmes reculent face à la désertification ou à la salinisation. Certaines limites d'aire de répartition montent plus haut en altitude, en particulier quand l'aire de l'espèce se déplace vers le nord (ou le sud dans l'hémisphère sud), ce qui ne doit pas cacher le fait qu'en réalité, localement au moins, l'optimum pour une espèce a pu fortement descendre en altitude (là où les milieux sont plus humides).
Le réchauffement des océans et l'élévation du niveau de la mer
On observe un réchauffement des océans, qui diminue avec la profondeur. L'élévation de température depuis 1960 est estimée à 0,6 °C pour les eaux de surface, et à 0,04 °C pour l'océan dans son ensemble61.
On estime que les océans ont absorbé à ce jour 80 à 90% de la chaleur ajoutée au système climatique11,61. Ce réchauffement contribue pour 30% à une montée du niveau de la mer par dilatation thermique des océans, 60% de cette montée étant due à la fonte des glaces continentales (dont la moitié provient de la fonte des calottes polaires)
Causes du Réchauffement climatique
L’effet de serre est un phénomène naturel : une partie du rayonnement infrarouge émis par la Terre vers l’atmosphère terrestre reste piégée par les gaz dits « à effet de serre », augmentant ainsi la température de la basse atmosphère (troposphère). Ces gaz sont essentiellement de la vapeur d'eau, et une infime partie est d’origine humaine. Sans cet effet, la température de surface de la Terre serait en moyenne de -18 °C. L'augmentation actuellement observée des quantités de gaz à effet de serre, comme le CO2, contribue à renforcer l'effet de serre
Conséquences du réchauffement climatique sur l'homme et la biosphère
Au-delà des conséquences directes, physiques et climatiques, du réchauffement planétaire, celui-ci influera sur les écosystèmes, en particulier en modifiant la biodiversité.
Les scientifiques commencent à proposer des projections jugées relativement fiables du devenir de la biodiversité sur la base de 5 facteurs déterminants : la dégradation et la destruction des habitats, le changement climatique, la disponibilité des éléments nutritifs, la surexploitation des ressources biologiques et les espèces invasives.
La convention sur la diversité biologique (CDB) a en 2010 proposé des scénarios de réponses de la biodiversité face au changement global. Ces outils prospectifs issus de modèles statistiques, d'expérimentations et des tendances observées visent à aider le dialogue ; la capacité de nombreux écosystèmes à s'adapter naturellement sera probablement dépassée par la combinaison sans précédent des :
• bouleversements climatiques : inondations, incendies de forêts, sècheresses, insectes, acidification des océans ;
• changements mondiaux : changements d'affectation des sols (déboisement, barrages, etc.), pollution, surexploitation des ressources.
Le déséquilibre naturel qui s'en suivra pourrait entraîner la disparition de plusieurs espèces animales et végétales. Pour l'ensemble des populations humaines, ces effets « physiques » et « écologiques » auront de fortes répercussions.

(Source Wikipédia)

Galerie d'images

{gallery}32{/gallery}

socialshare

share on facebook share on linkedin share on pinterest share on youtube share on twitter share on tumblr share on soceity6

Éléments similaires (par tag)

Faire un don

Ce site à but non lucratif qui fait de la ré information gratuite vous a plu ? …faire un don etc…